Parcours mathématiques de l'information, cryptographie (master)

Le parcours mathématiques de l'information, cryptographie du master mathématiques et applications offre une double compétence en mathématiques et en informatique. Elle forme des ingénieur-experts, spécialisés dans la protection de l'information.

  1. A quoi sert ce master ?
  2. Objectifs
  3. Débouchés
  4. Contenus
  5. Partenariats

A quoi sert ce master ?

La formation mathématiques de l'information, cryptographie est un parcours du master de mathématiques et applications de l'université de Rennes 1. Elle forme des ingénieur-experts mathématiciens, spécialisés dans le domaine de la  protection de l'information numérique. Un parcours recherche est ouvert en M2. Il s'adresse aux étudiants intéressés par un doctorat académique et se compose en partie de cours du parcours algèbre et géométrie du parcours mathématiques fondamentales.
 

Objectifs

Être spécialiste de la protection de l'information signifie faire preuve d'éclectisme. D'une part il faut maîtriser des mathématiques complexes mises en jeu tant du point de vue théorique que du point de vue algorithmique. D'autre part  il est indispensable de pouvoir les mettre en œuvre dans des infrastructures très diverses.

Les étudiants acquerront d'une part les connaissances théoriques nécessaires à une bonne compréhension de la cryptographie moderne et de la théorie de l'information et d'autre part les connaissances pratiques pour une mise en application efficace dans la vie réelle. Pour assurer cette complémentarité, les intervenants proviennent à la fois du monde académique (laboratoires IRMAR et IRISA) et du monde professionnel (DGA MI, entreprises).

Adossé à l'équipe de recherche en cryptographie de l'IRMAR, ce master bénéficie d'un cadre propice à une formation à la pointe dans le domaine.

Débouchés

Parmi les secteurs économiques à forte croissance et créateur d'emplois se trouvent les deux principaux secteurs complémentaires concernés par cette formation : le secteur de l'informatique et celui des communications numériques. En témoignent le très fort développement de la téléphonie mobile, des réseaux sans fils, des transactions à distance par internet, l'utilisation généralisée de cartes à puces dans la sécurisation des transactions commerciales, les techniques d'identification biométriques, l'identification à distance... 

La formation apporte une double compétence en mathématiques et en informatique rare sur le marché du travail. Les diplômés seront aptes à occuper un poste dans un centre de Recherche et Développement d'une entreprise concernée par la sécurité de l'information (télécommunications, cartes à puces, défense, paiements sécurisés, multimédia,...), un poste d'ingénieur d'études, spécialisé dans la sécurité informatique, les problèmes de certification et d’authentification ou un poste de développeur de logiciels sécurisés. Vous pouvez trouver ici un exemple d'offre d'emploi à laquelle cette formation permet de répondre.

Une formation doctorale complémentaire permettra d'envisager une carrière dédiée à la recherche fondamentale ou appliquée dans le domaine de la cryptographie ou des codes correcteurs d'erreurs. Cette formation pourra se faire dans un laboratoire de recherche ou en entreprise (CIFRE).

Contenus

Comme l'information numérique transitant entre deux points est susceptible d'emprunter de multiples voies (satellitaires, antennaires, fibre optique, liaison filaire, courant électrique...) son intégrité, voire sa confidentialité, se doivent donc d'être protégées tant contre des perturbations naturelles dues au canal de transmission (domaine de la correction d'erreurs) que contre des attaques malveillantes  (domaine de la cryptologie).

Les fondements mathématiques de la modélisation et le traitement de l'information numérique font intervenir plusieurs branches des mathématiques comme l'algèbre, la géométrie, la combinatoire, les probabilités. En outre la mise en œuvre d'une infrastructure de protection de l'information s'appuie sur une bonne connaissance des systèmes d'exploitation, des réseaux ainsi que de la programmation.

Partenariats

Cette formation s'inscrit dans le cadre d'un partenariat entre l'institut de mathématiques de Rennes (IRMAR) et le laboratoire de cryptographie de la direction générale de l'armement (DGA) qui est en charge de la conception d'algorithmes cryptographiques gouvernementaux. Elle bénéficie de plus du Label SecNumEdu délivré par l'ANSSI. Enfin, grâce au partenariat avec le Karlsruher Institut für Technologie, il est possible de valider en parallèle un Master d'informatique de cette université.

.