Licence de mathématiques (L3)

La troisième année de licence de maths est constituée de quatre parcours différents ouvrant la voie à divers métiers qu'un.e étudiant.e ayant validé sa licence peut faire selon son niveau d'abstraction : la recherche et/ou l'enseignement supérieur y compris l'agrégation, l'ingénierie mathématique, l'enseignement secondaire et l'enseignement primaire (préparation des concours administratives).
L3

Brève description de la 3ème année de licence de mathématiques

Parcours Sciences et professorat des écoles (SciPE). Ce parcours permet d'acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour préparer un concours administratif ou poursuivre vers le concours de professorat des écoles. Certains cours sont communs avec ceux d'autres parcours de la licence de mathématiques (calcul différentiel en dimension finie, suites et séries de fonctions, épistémologie et histoire des sciences) et d'autres sont partagés avec des parcours similaires relevant d'autres licences scientifiques.

Parcours mathématiques pour l’enseignement secondaire (MES). Le cours de didactique est recommandé en 2ème année et la 3ème année permet d'acquérir la formation mathématique nécessaire pour préparer ensuite le capes de maths en intégrant le master MEEF. Les cours spécifiques au parcours sont géométrie et isométries, groupes et actions de groupes, courbes et surfaces paramétrées, probabilités et enfin épistémologie et histoire des sciences.

Parcours génie mathématique (GM). Les spécificités de ce parcours apparaissent de façon marquée en L3 avec des cours comme les probabilités et statistique pour l'ingénieur, la mécanique des milieux continus, l'analyse numérique.

Parcours mathématiques pour la recherche (MR). De très solides bases sont nécessaires pour aborder ce parcours efficacement. Les cours spécifiques sont algèbre linéaire et bilinéaire, équations différentielles, intégrale de Lebesgue, topologie générale, théorie des groupes, analyse numérique, anneaux et arithmétique, fonctions holomorphes, fondements des probabilités ou espaces vectoriels normés et calcul différentiel.

Stages et projets tutorés. Les étudiants qui suivent l'enseignement de didactique font un stage dans l'enseignement secondaire ou primaire. Ceux qui suivent le parcours sciences et professorat des écoles également. La lecture scientifique proposée dès la 1ère année est apparentée à un projet tutoré.

Poursuite d’études. Master mathématiques et applications (parcours possibles : mathématiques fondamentales; calcul scientifique et modélisation; mathématiques de l'information, cryptographie; agrégation externe de mathématiques). Master MEEF PLC mathématiques (préparation au capes). Master tourné vers les statistiques.

Perspectives d'emploi. Après la licence et un master adapté les principaux débouchés sont l'enseignement primaire (SciPE) et secondaire (MES), dans l'industrie la fonction d'ingénieur mathématicien en calcul scientifique et modélisation,  en cryptographie ou d'ingénieur statisticien (GM)), les métiers de la recherche dans en mathématiques, STIC, statistiques et modélisation ou l'agrégation de mathématiques (MR).

Ouverture à l’international. La 3ème année peut se faire à l'étranger dans le cadre des programmes ERASMUS et, réciproquement, la licence accueille régulièrement des étudiants étrangers via ces programmes.

Lien avec la recherche. L'enseignement est organisé avec les membres de l'Institut de Recherche Mathématique de Rennes (IRMAR) et de l'Institut de Recherche sur l'Enseignement des Mathématiques (IREM) de Rennes 1.