Master mention mathématiques et applications (M2) spécialité mathématiques de l'information, cryptographie

120

Objectifs

Ce master a pour but de former des ingénieurs mathématiciens dans le domaine

de la théorie de l'information et de la sécurité numérique.

Les étudiants acquerront, d'une part, les connaissances théoriques nécessaires

à une bonne compréhension de la cryptographie moderne et de la théorie de l'information et, d'autre part, les connaissances pratiques pour une mise en

application efficace dans la vie réelle. Pour assurer cette complémentarité, les intervenants proviennent à la fois du monde académique (laboratoires IRMAR1 et IRISA2) et du monde professionnel (DGA-MI3, entreprises).

Adossé à l'équipe de recherche en cryptographie de l'IRMAR, ce master bénéficie d'un cadre propice à une formation à la pointe dans le domaine.

(1) Institut de recherche mathématique de Rennes.

(2) Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires.

(3) Direction générale de l'armement, Maîtrise de l'information. Chargée, entre autres, du développement des algorithmes cryptographiques à usage gouvernemental.

Qualifications acquises

L'étudiant (e) est capable de :

  • appréhender les enjeux des développements prescrits par un cahier des charges,
  • réaliser une étude : poser une problématique, construire et développer une argumentation, interpréter des résultats, élaborer une synthèse, proposer des prolongements, aider à la décision.
  • effectuer une veille qualitative sur l'état de la recherche et des pratiques dans les domaines se rapportant à la cryptographie,
  • maîtriser l'outil informatique en bureautique et en logiciels standard de calcul numérique et symbolique,
  • programmer en C, C++, Java,
  • maîtriser l'anglais.

    Conditions d'accès

    • M1 : Etre titulaire d'une licence de mathématiques ou sélection sur dossier (titulaire d'une licence d'informatique, étudiants étrangers...).

    • M2 : Sélection sur dossier. Il est fortement recommandé d'être titulaire d'un M1 de mathématiques orienté algèbre avec des connaissances en théorie de l'information et programmation.

    Modalités de candidature

    Calendrier de candidature : de mars à fin mai.

    • M1 : Pour étudiants de Rennes 1 : candidature par l'ENT, onglet Scolarité/Réinscription

    Pour étudiants non rennais : candidature en ligne : http://candidatures.univ-rennes1.fr

    Pour tout renseignement : Service scolarité :Tél. 02 23 23 63 26

    sciences-scol@listes.univ-rennes1.fr

    Modalités de la formation

    Première année (M1)

    Semestre 1

    • Algèbre de base
    • Algorithmique de base
    • Programmation scientifique
    • Théorie des nombres
    • Codes correcteurs

    Semestre 2

    • Cryptographie
    • Complexité
    • Algèbre commutative et géométrie algébrique
    • Probabilités pour la théorie de l'information
    • Projet tuteuré ou stage

    Deuxième année (M2)

    Semestre 3

    • Mathématiques pour la cryptographie
    • Cryptographie avancée
    • Systèmes, réseaux, sécurité
    • Programmation objet C++
    • Programmation pour la cryptographie
    • 1 module de spécialisation à choisir (crypto quantique, vote électronique,protection de contenus, protection de la vie privée, détection d'intrusion, contrôle d'accès, authentification)

    Semestre 4

    • Codes correcteurs pour l'industrie
    • Cartes à puce
    • Environnement économique et juridique de l'entreprise
    • 1 module de spécialisation à choisir cf. semestre 3)
    • Stage en entreprise (4 à 6 mois)

    Tout au long de l'année, les étudiants auront l'opportunité d'assister au séminaire de cryptographie de l'IRMAR et à des interventions de professionnels.

    Des modules d'anglais sont obligatoires tout au long de la formation.

    Dans le cadre de la mobilité européenne, il est possible d'effectuer un semestre ou une année complète à l'étranger au titre des échanges ERASMUS-SOCRATES.

    Poursuite d'études

    Une formation doctorale complémentaire permettra d'envisager une carrière dédiée à la recherche fondamentale ou appliquée dans le domaine de la cryptographie ou des codes correcteurs d'erreurs. Cette formation pourra se faire dans un laboratoire de recherche ou en entreprise (CIFRE).

    Insertion professionnelle

    Du fait de l'importance prise par les échanges numériques, la cryptographie est un domaine en plein essor. Elle nécessite une double compétence en mathématiques et en informatique rare sur le marché du travail.

    Le diplômé pourra occuper :

    • un poste dans un centre de recherche et développement (R&D) d'une entreprise concernée par la sécurité de l'information (télécommunications, cartes à puces, défense, paiements sécurisés, multimédia...),
    • un poste d'ingénieur d'études, spécialisé dans la sécurité informatique, les problèmes de certification et d'authentification,
    • un poste de développeur de logiciels sécurisés.

    Une formation doctorale complémentaire permettra d'envisager une carrière dédiée à la recherche fondamentale ou appliquée dans le domaine de la cryptographie ou des codes correcteurs d'erreurs. Cette formation pourra se faire dans un laboratoire de recherche ou en entreprise (CIFRE).